Rénovation d’un immeuble de copropriété

La rénovation d’un immeuble est à envisager du point de vue de la copropriété et du point de vue des propriétaires. La copropriété s’occupe des parties communes et chaque propriétaire gère la rénovation de ses parties privatives, c’est-à-dire son appartement et éventuellement un garage ou une cave.

Les travaux sont réalisés lorsqu’ils ont une autorisation de l’assemblée générale. L’équilibre est subtil entre réaliser beaucoup de travaux, qui peut mettre en cause le rendement locatif de l’investisseur et faire insuffisamment de travaux d’entretien provoquant une certaine déliquescence du bien immobilier donc la plus-value à la revente d’un appartement sera moins intéressante.

Les travaux relatifs au clos et couvert de l’immeuble, lorsqu’ils sont justifiés par un mauvais état, ne peuvent pas être différés. Il en est de même pour les travaux relatifs à la sécurité notamment électrique. Les travaux de rénovation énergétique entrent malheureusement dans la catégorie des travaux reportables d’une année sur l’autre pour des raisons de budget.

Clos et couvert de l’immeuble

Toiture

La toiture est bien entendu un élément important de l’immeuble. Avoir une charpente couverture en bon état est indispensable. Si ce n’est pas le cas, la rénovation totale de la toiture doit être une priorité pour la copropriété.

Si l’immeuble a une toiture terrasse, le principal souci vient en général de l’étanchéité. Dans le cas d’une fuite, une réparation ponctuelle peut résoudre le problème. Lorsque le diagnostic réalisé pour évaluer l’état de l’étanchéité révèle la nécessité de la remplacer, il faut déposer le complexe existant et mettre en œuvre un complexe neuf comprenant isolation et étanchéité.

S’il s’agit d’une toiture à deux pans ou d’une toiture à quatre pans, les travaux peuvent concerner la charpente ou la couverture. La rénovation peut amener à remplacer des parties de la charpente qui ont mal vieilli en raison de l’humidité, de champignons, de termites ou d’insectes xylophages comme les capricornes, les vrillettes ou les lyctus. Un traitement curatif de traitement de la charpente conservée est en général associé au remplacement des pièces déficientes. Dans le cas extrême, il faut procéder au remplacement complet de la charpente. Quant à la couverture qui peut être constituée de tuiles en terre cuite, de tuiles en béton, d’ardoises naturelles ou artificielles, de shingle ou de plaques ondulées, les désordres peuvent nécessiter la dépose de la couverture, la reprise du chevronnage et du lattage avant repose des tuiles.

Travaux intérieurs

Chauffage

Avoir un chauffage collectif dans un immeuble en copropriété est très intéressant si ce chauffage et la production d’eau chaude sanitaire associée sont performants et économiques. Si ce n’est pas le cas, il faut procéder au remplacement du système de chauffage. L’étude du projet pour nover le chauffage doit prendre en compte différents points :

  • Le choix de l’énergie influe fortement sur le coût de fonctionnement du chauffage. L’énergie solaire est la moins chère, mais elle nécessite d’être couplée avec une autre énergie. Le fioul, le gaz et le bois sont des énergies comparables en terme de prix, l’électricité est la plus chère.
  • L’installation d’une chaudière avec un rendement performant permet de chauffer avec une consommation d’énergie moindre, donc des économies potentielles.
  • La diffusion d’une chaleur douce et uniforme est une source de confort que peuvent offrir un plancher chauffant ou des radiateurs basse température. L’automatisation de la gestion du chauffage est aussi un confort appréciable.
  • Le remplacement de la chaudière a aussi un effet positif sur la quantité de gaz à effet de serre émise.

Le coût du chauffage est donc un mix entre l’investissement nécessaire et le coût de fonctionnement. Rien n’est simple pour choisir, puisque les installations les plus coûteuses à l’achat sont les plus performantes, donc idéales pour réaliser des économies d’énergie.

Budget et démarches

Prix des rénovations

Le montant des travaux qui concernent la copropriété sont pris en charge par l’ensemble des copropriétaires avec une répartition des tantièmes. L’addition pour des travaux réalisés peut monter très vite. De ce fait, la copropriété est obligée de programmer les travaux sur plusieurs années avec un ordre de priorité établi sur des critères de sécurité, de rénovation énergétique, de pérennité de l’immeuble.

Quelques exemples de prix pour des travaux classiques :

  • Ravalement de façade de 30 à 80 €/m2
  • Isolation par l’extérieur de 120 à 150 €/m2
  • Rénovation électrique totale de 130 à 190 €/m2
  • Rénovation électrique partielle de 75 à 125 €/m2
  • Rénovation électrique de mise en sécurité de 60 à 80 €/m2
  • Peinture des murs et de plafonds de 20 à 40 €/m2
  • Rénovation de la couverture de 50 à 150 €/m2
  • Rénovation complète de la charpente de 180 à 250 €/m2
  • Traitement de la charpente 25 à 35 €/m2
  • Remplacement des fenêtres de 80 à 100 €/m2
  • Rénovation du chauffage de 50 à 100 €/m2

La présence d’amiante dans des matériaux de l’immeuble engendre des coûts supplémentaires pour le retirer lors de la réalisation de travaux.

Travaux Zen vous accompagne dans tous vos projet de rénovation complète :